Après le nouveau tir de missile nord-coréen, les États-Unis n’estiment pas avoir épuisé toutes les options diplomatiques possibles, mais n’excluent pas en même temps de recourir à d’autres solutions, a déclaré Robert Wood, ambassadeur américain pour le désarmement.

Évoquant les éventuelles réponses à faire à la menace nord-coréenne lors d’un point presse à Genève, l’ambassadeur américain à la Conférence pour le désarmement, Robert Wood, a affirmé que son gouvernement réfléchissait à toutes les options, mais était plutôt enclin pour le moment à mettre en œuvre des solutions diplomatiques.

«Nous n’excluons aucune option», a-t-il répondu à la question des journalistes de savoir si une guerre ou une frappe étaient possibles, tout en soulignant qu’actuellement Washington préférait la voie diplomatique.

«Nous souhaitons épuiser toutes les options diplomatiques», a souligné M.Wood.

Vendredi matin, la Corée du Nord a effectué un nouveau tir de missile balistique depuis les environs de Pyongyang en direction du Japon. L’engin a traversé l’île de Hokkaido et est tombé dans l’océan Pacifique, à 2.200 kilomètres de la côte la plus proche du Japon, sans causer de préjudice. Théoriquement, un tel missile, lancé depuis le territoire de la Corée du Nord, peut atteindre l’île américaine de Guam.

Source : sputniknews

Comments

0 comments