in

Bachar al-Assad : »l’élimination d’al-Baghdadi est aussi crédible qu’un film d’Hollywood »

Interview du Président de la République Arabe Syrienne Bachar al-Assad par des médias syriens, le 31 octobre 2019.

Transcription :

[…] Journaliste : Les États-Unis ont annoncé il y a quelques jours que le chef de l’organisation terroriste Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, avait été tué. Et ils ont remercié la Russie, la Syrie, l’Irak, les Turcs et les Kurdes de les avoir aidés à tuer al-Baghdadi. Trump a remercié la Syrie, Monsieur le Président, mais nous n’avons entendu aucun commentaire de Damas. Quelle est votre réaction quant au fait que Trump ait remercié la Syrie ? La Syrie a-t-elle vraiment participé à cette opération ?

Bachar al-Assad : Absolument pas, nous n’en avons entendu parler que par les médias. Peut-être que la raison qui les a poussés à inclure un certain nombre de pays en tant que participants à cette opération est de lui donner de la crédibilité, si bien que ces pays ne se sentiront pas gênés, mais souhaiteront faire partie d’une « grande » opération, comme les Américains ont essayé de la dépeindre. Et de cette manière, lesdits pays sont crédités pour leur lutte contre le terrorisme. Nous n’avons pas besoin d’un tel crédit. C’est nous qui combattons (réellement) le terrorisme. Nous n’avons aucune relation et n’avons eu de contact avec aucune institution américaine.

Plus important encore, nous ne savons pas vraiment si l’opération a effectivement eu lieu ou non. Aucun avion n’a été détecté sur les écrans radar. Pourquoi les restes de Baghdadi n’ont-ils pas été montrés ? C’est le même scénario qui a été suivi avec Ben Laden. S’ils fabriquent différents prétextes pour ne pas montrer les restes du corps (mutilation, etc.), rappelons-nous comment le Président Saddam Hussein a été capturé et comment l’ensemble de l’opération a été montré de A à Z ; ils ont montré des images et des clips vidéo après l’avoir capturé. La même chose s’est produite quand ils ont tué ses fils plusieurs mois plus tard ; ils ont montré les corps mutilés. Alors, pourquoi ont-ils tout caché sur l’opération Ben Laden et maintenant aussi sur l’opération Baghdadi ? Cela fait partie des mystifications trompeuses des Américains.

C’est pourquoi nous ne devons pas croire tout ce qu’ils disent à moins qu’ils ne présentent des preuves. Les politiciens américains sont présumés coupables jusqu’à preuve du contraire, et non l’inverse.

Journaliste : Monsieur le Président, si Baghdadi a vraiment été tué, cela signifie-t-il la fin de son organisation ou est-ce qu’au contraire, comme d’habitude, de nouveaux dirigeants et de nouvelles organisations sont en train d’être préparées pour le moment où les cartes de leurs prédécesseurs auront été épuisées ?

Bachar al-Assad : Premièrement, Baghdadi représente Daech, et Daech représente un type de doctrine, qui est la doctrine extrémiste wahhabite. Ce type de pensée a plus de deux siècles. Tant que cette pensée sera vivante et n’aura pas reculé, cela signifie que la mort de Baghdadi, voire la disparition de Daech dans sa totalité, n’aura aucun effet sur cette pensée extrémiste. Voilà pour ce qui concerne l’idéologie.

En ce qui concerne Baghdadi en tant qu’individu, il est notoire qu’il se trouvait dans les prisons américaines en Irak et qu’ils l’ont laissé sortir pour jouer ce rôle. Il s’agit donc d’un simple instrument qui pourrait être remplacé à tout moment. A-t-il vraiment été tué ? A-t-il été tué, mais par une méthode différente, de manière très ordinaire ? A-t-il été kidnappé ? A-t-il été caché ? Ou a-t-il été enlevé et son visage a-t-il été modifié par chirurgie ? Dieu seul le sait.

La politique américaine n’est pas différente d’Hollywood ; elle repose sur l’imagination, la fiction. Pas même la science-fiction, juste la simple imagination (sans le moindre élément scientifique ou rationnel). Vous pouvez transposer la politique américaine dans le cinéma d’Hollywood, et vous pouvez transposer Hollywood dans la politique américaine. Je crois que tout ce qui concerne cette opération est une mystification énorme.

Baghdadi sera recréé sous un nom différent, avec un individu différent, ou peut-être même que Daech dans son intégralité sera reproduit si nécessaire sous un nom différent mais avec la même idéologie et le même but. Le directeur de l’ensemble du scénario restera le même : les Américains. […]

source : https://www.sana.sy/?p=1045789

traduction : lecridespeuples.fr

via https://lecridespeuples.fr/2019/11/01/bachar-al-assad-lelimination-dal-baghdadi-est-aussi-credible-quun-film-dhollywood/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Zineb El Rhazoui « Il faut que la police tire à balles réelles » (dans les quartiers)

Mark Zuckerberg admet devant le Congrès qu’il censure les informations relatives à la sécurité des vaccins