La course aux vaccins illustre une nouvelle fois la guerre des communiqués entre l’Occident et la Chine. Pour Michel Collon, auteur de «Planète malade» (éd. Investig’Action), Européens et Américains ont fait preuve de suffisance face au Covid-19, en méprisant notamment le modèle chinois. Entretien vidéo.

Les vaccins chinois «sont efficaces et sûrs» affirmait la diplomatie chinoise le 5 février, répondant aux déclarations acerbes d’Emmanuel Macron. Le pensionnaire de l’Élysée avait critiqué la veille l’opacité des sérums mis au point en Chine. Il avait été jusqu’à parler de risques face aux nouveaux variants du coronavirus.

«La communauté internationale doit s’unir plutôt que s’affronter autour de la question des vaccins», a ajouté le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Alors que l’efficacité du Spoutnik V russe a été démontrée, l’essayiste belge Michel Collon déplore le conditionnement de l’opinion publique occidentale à ne favoriser que les vaccins européens et américains: «D’office, les vaccins chinois, russe et cubain ne valaient rien, n’étaient pas fiables.»

La Suite sur Sputnik