in

Bill Gates avertit que «10 millions de vies» sont en danger alors que le virus se répand en Afrique

En résumé :

  • Taiwan annonce le premier décès dû au coronavirus.
  • Il y a maintenant plus de 69000 cas dans le monde et au moins 1 670 décès.
  • Le Japon annonce 70 autres cas à bord du navire de croisière Diamond Princess
  • Un deuxième Africain confirme un cas suspect de coronavirus
  • La province d’Hubei, l’épicentre de l’épidémie, a signalé moins de nouvelles infections pour la deuxième journée.
  • Bill Gates met en garde contre « 10 millions de morts » possibles en Afrique
  • l’OMS s’inquiète de la pénurie de masques de protection

Taïwan a enregistré samedi soir son premier décès dû au nouveau coronavirus Covid-19, a indiqué dimanche le ministre taïwanais de la Santé lors d’une conférence de presse télévisée.

Voici une carte en temps réel pour suivre l’évolution de l’épidémie

L’organisation mondiale de la santé (L’OMS) affirme que les actions de Pékin ont fait gagner du temps au monde, mais « nous ne savons pas encore pour combien de temps ».

Alors que les plus grands esprits du monde se penchent sur l’épidémie du Coronavirus, il est bon de rappeler que Bill Gates nous a déjà averti que l’humanité n’est pas prête pour la prochaine pandémie.Maintenant, il répète ces avertissements.

Le fondateur de Microsoft a averti lors d’un discours prononcé vendredi lors d’une conférence que l’épidémie du Coronavirus en Afrique pourrait causer « 10 millions de morts » à cause du service de santé dans le continent africain, a rapporté The Telegraph.

L’avertissement de Gates lors de la réunion annuelle de 2020 de l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) à Seattle, vendredi, quelques heures avant que le ministère égyptien de la Santé ne confirme qu’un étranger de 33 ans avait été testé positif pour le Coronavirus. Les autorités ont déclaré que l’homme infecté avait eu 17 contacts et de nombreuses interactions à l’aéroport avant d’être testé positif.

Bill Gates a déclaré: « Il s’agit d’un énorme défi. Nous avons toujours su qu’une potentielle d’une pandémie provoquée naturellement ou intentionnellement, pourraient perturber les systèmes de santé et les économies et causer plus de 10 millions de décès supplémentaires. »

« Cela pourrait être particulièrement le cas s’il se propage dans des régions comme l’Afrique subsaharienne et une partie de l’Asie, cela pourrait être très, très dramatique ».

Il a ajouté que Coronavirus est plus préoccupant qu’Ebola car le taux de propagation de la maladie est beaucoup plus rapide.

« Ce coronavirus a beaucoup de similitudes avec une très mauvaise grippe, en termes de taux de mortalité », a déclaré Gates.

« Cette maladie en Afrique, aura un impact plus dramatique qu’en Chine, même si je n’essaye pas de minimiser ce qui se passe en Chine », a-t-il dit.

Samedi, le directeur du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC africain), le Dr John Nkengasong, a déclaré que le CDC africain travaillait avec les pays africains « dans la préparation et la réponse à l’épidémie ».

Pendant ce temps, l’ambassadeur chinois en Afrique du Sud a avertit les ressortissants sud-africains en Chine de ne pas revenir de peur que le virus ne se propage.

Mais les liens économiques étroits entre la Chine et l’Afrique sont toujours difficiles à ignorer.

L’Afrique abrite près d’un million de Chinois, les responsables de la santé à travers le continent sont extrêmement inquiets que ce ne soit qu’une question de temps avant le début de l’épidémie.

L’aéroport international de Bole en Éthiopie est la principale porte d’entrée africaine vers et depuis la Chine. En moyenne, 1500 passagers par jour arrivent de Chine. L’Éthiopie vérifie tous les passagers d’Asie pour détecter les symptômes, ce qui signifie essentiellement prendre leur température.

Beaucoup de ces passagers prennent ensuite l’avion pour d’autres régions d’Afrique, où des entreprises chinoises font des affaires, et propagent par inadvertance le virus dans les pays. Voici les chiffres de 2018 fournis par Brookings.

La question de savoir pourquoi aucune infection n’a été signalée en Afrique a été révélé via Twitter par Jim Bianco, de Bianco Research, plus tôt ce mois-ci.

Source : ZERO HEDGE

Traduction : Les Moutons Rebelles