Discutant du coronavirus avec l’actrice Rashida Jones et le spécialiste en chef américain des maladies infectieuses Anthony Fauci, le fondateur de Microsoft a déclaré que l’humanité ne serait pas en mesure d’éviter une nouvelle pandémie. Selon ses prévisions, elle pourrait commencer dans trois ans, et dans le meilleur des cas, dans 20 ans.

L’humanité fera face à une nouvelle pandémie, a déclaré Bill Gates dans un podcast publié le 16 novembre sur Gates Notes, où il a discuté avec l’actrice Rashida Jones et l’expert du gouvernement américain en maladies infectieuses Anthony Fauci au sujet du coronavirus et des changements apportés par le virus.

Jones lui a demandé si une nouvelle pandémie menaçait inévitablement l’humanité.

«Oui. Et nous aurons de la chance si cela se produit dans 20 ans», a dit M.Gates.

Une menace imminente?

Il a également noté qu’il existait un scénario selon lequel cela pourrait se produire beaucoup plus tôt, même dans trois ans.

Cependant, le milliardaire a souligné que l’humanité serait mieux préparée.

D’après lui, il y aura à ce stade des algorithmes éprouvés déclenchant une quarantaine ainsi que des systèmes améliorés pour tester les porteurs potentiels.

«La deuxième fois, nous ne serons pas aussi stupides», a-t-il conclu.

Auparavant, dans une interview au New York Times, le fondateur de Microsoft avait prédit la diminution de plus de 50% des voyages d’affaires et de plus de 30% des jours au bureau en raison des nouvelles habitudes de télétravail.

Source