in

Bob Lazar balance tout sur la Zone 51 et les OVNIS ! [VIDEO]

Bob Lazar

Robert Scott Lazar, ou Bob Lazar, né le 26 janvier 1959, est ingénieur et scientifique. Il affirme avoir travaillé entre 1988 et 1989 en tant que physicien au S4 près de la Zone 51, une base militaire située dans le désert du Nevada. D’après Lazar, le Secteur 4 a été créé pour l’étude sur la rétro-ingénierie d’engins extraterrestres récupérés par l’armée américaine après la Seconde Guerre mondiale.

Déclarations de Bob Lazar à propos de la Zone 51

Lazar apparaît sur le devant de la scène pour la première fois en 1982, dans le Los Alamos Monitor. L’article, intitulé « Un scientifique de Los Alamos rejoint la jet-set – à 300km/h », traite d’un dragster sur lequel Lazar affirme avoir travaillé avec l’aide d’un chercheur de la NASA. Le bolide était construit à partir d’un moteur de jet modifié et placé dans une voiture classique. Le journal présente alors Bob Lazar comme « un physicien travaillant au complexe de Los Alamos Meson »

En novembre 1989, Lazar est interviewé à Las Vegas par le reporter George Knapp pour la télévision locale KLAS-TV. Dans cette interview, Lazar révèle avoir travaillé au Secteur 4, un lieu proche de la Zone 51, ou Groom Lake, dans le comté de Lincoln au Nevada (à environ 160 km au nord-ouest de Las Vegas).

Lazar fut amené à travailler – avec d’autres scientifiques – sur la propulsion d’un nouveau genre d’appareils militaires ressemblant aux soucoupes volantes des cultures populaires. Il pensa alors que les observations d’ovnis étaient en réalité les vols d’essai de ces engins appartenant à l’armée de l’air des États-Unis. Mais au fur et à mesure de ses recherches et de la lecture de plusieurs documents, il se persuade que les neuf engins entreposés à S4 étaient d’origine extraterrestre.

Personne n’avait entendu parler de la zone 51 et des engins spatiaux issus de la rétro ingénierie avant Bob Lazar. À bien des égards, il est le parrain du mouvement de la divulgation.

Fortement attaqué et diffamé, Lazar se retira dans l’anonymat. Il n’a jamais tiré profit de ses revendications et a gagné sa vie en dirigeant une entreprise de fourniture de produits chimiques.

Je vous conseille aussi de voir le documentaire sur Netflix : Bob Lazar : Zone 51 et soucoupes volantes | Netflix

Dans le même sujet :

L’US Air Force est prête à protéger la zone 51 contre plus d’un million de personnes

Source : wikipedia

Sibeth Ndiaye

[VIDEO] Sibeth Ndiaye : « Tout le monde ne mange pas du homard tous les jours », mais « plutôt des kebabs »

Baccalauréat  : une élève refuse de traiter le sujet consacré à Victor Hugo, l’accusant d’être un « raciste notoire »