in

Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai

Deux hommes ont été reconnus coupables d’avoir volontairement brûlé un individu pendant qu’il dormait, à Valenciennes. Mais la justice n’a pas reconnu l’acte de barbarie ou de torture, selon La Voix du Nord.

Un habitant de Valenciennes (Nord) a été transformé en «torche humaine» par deux individus à l’aide d’un rouleau de papier absorbant enflammé alors qu’il était inconscient, dans la nuit du 9 au 10 septembre 2016. Les deux agresseurs viennent d’être jugés, relate La Voix du Nord.

La victime a survécu après avoir été plongée dans un coma artificiel durant un mois. Elle a dû subir des greffes de peau et a gardé d’importantes cicatrices.

Pas de barbarie selon la justice

La cour d’assises de Douai a cependant écarté l’acte de barbarie et de torture et a condamné les deux accusés à huit et neuf ans de prison pour vol avec violences en récidive ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours.

Ils ont bien été reconnus coupables d’avoir brûlé la victime, mais la volonté de la faire souffrir n’était pas établie aux yeux de la justice. Les avocats de la défense, quant à eux, n’ont pas contesté les actes de leurs clients.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0