in

Californie: un ado de 17 ans meurt du coronavirus après avoir été refusé dans une clinique privée

Après s’être vu refuser de traitement par un centre de soins d’urgences faute d’assurance santé, un adolescent de 17 ans atteint de coronavirus est décédé à Lancaster, en Californie.

Un jeune américain de 17 ans vivant dans le comté de Los Angeles est devenu le premier adolescent à mourir des complications du coronavirus aux États-Unis. Et pour cause, comme le rapporte le site gizmodo.com, il s’est vu refuser un traitement clinique d’urgence car il ne disposait pas d’assurance santé, selon Rex Parris, le maire de Lancaster, en Californie.

Aux États-Unis, environ 27.5 millions d’Américains, soit 8,5% de la population, ne disposent pas d’assurance santé selon les dernières données du gouvernement. « Il n’avait pas d’assurance, donc ils ne l’ont pas traité ».

Le personnel médical du centre de soins d’urgence aurait dit à l’adolescent d’essayer de se rendre aux urgences de l’hôpital Antelope Valley, un hôpital public situé dans la même zone dans la ville de Lancaster, selon le maire de la ville. « En route pour l’hôpital, il a fait un arrêt cardiaque et quand il est arrivé à l’hôpital Antelope Valley, ils ont pu le réanimer et le garder vivant pendant à peu près six heures », confie Rex Parris. Mais selon lui, « le temps qu’il arrive là-bas, c’était trop tard ».

Aucune pathologie de santé particulière

Le nom du centre de soins d’urgence qui a refusé de prendre en charge l’adolescent n’a pas été révélé. Le maire indique dans la vidéo que le jeune homme n’avait aucune pathologie de santé particulière qui aurait pu constituer une circonstance aggravante au coronavirus et contribuer à sa mort. « Il était malade depuis quelques jours, il n’avait pas d’antécédents de santé particuliers », martèle Rex Parris. Le maire de Lancaster explique même que « le vendredi avant sa mort, il était en pleine santé en train de discuter avec ses amis ».

One Comment