in

Camille, 31 ans, victime du coronavirus : « Une douleur atroce dans la poitrine, plus moyen de parler normalement »

Camille, une Bruxelloise de 31 ans atteinte du coronavirus, a publié sur Facebook un message destiné à “conscientiser” le plus grand nombre sur la dangerosité du virus.

“Je suis Camille, 31 ans, état de santé: sans problème, sans antécédent. Je suis un des chiffres parmi les statistiques positives au coronavirus”, débute-t-elle son message. À travers son témoignage poignant, la jeune Belge “sort du silence” pour montrer que “ce n’est pas une grippe et que ça peut t’arriver”.

“J’ai commencé à avoir des intestins dérangés comme une gastro qui ne se déclare pas. Et puis en un coup, quatre jours après, maux de tête, fatigue extrême, dos tendu, fièvre. Le virus commence… Deux jours après, je veux me faire à manger, impossible souffle coupé, plus moyen de bouger”, écrit-elle.

Comme une grippe, mais en pire

Début mars, elle est en contact avec une personne touchée par le coronavirus. Quatre jours plus tard, elle développe les premiers symptômes « d’une grippe, mais c’était plus que d’une grippe. Ça a commencé à se manifester tout en plusieurs fois.

Fatigue extrême, température élevée « avec des chauds froids« … Camille décide d’appeler le médecin de garde qui lui dit qu’il ne peut rien faire, faute d’équipement.

La Bruxelloise s’y rend par ses propres moyens, en voiture. « J’étais dans les premières patientes à faire le dépistage aux urgences. Je suis arrivée à l’accueil, on m’a dit de mettre un masque et de me désinfecter les mains. On était à 4 avec des masques mais mélangés avec tout le monde. N’importe quel patient qui rentrait était en contact avec nous qui toussions. »