Lors de la conférence de presse du film La Fracture, au Festival de Cannes, le comédien Pio Marmaï, qui y joue un chauffeur routier blessé lors d’une manifestation de Gilets jaunes, s’en est pris à Emmanuel Macron, rapporte CNews.

« Macron, j’aimerais bien aller chez lui en passant par les chiottes et par les tuyaux et lui péter la gueule, ça évidemment un peu comme tout le monde, dans l’absolu… » a-t-il ainsi répondu à un journaliste, qui demandait à la réalisatrice Catherine Corsini si elle avait un message à faire passer au président.

Cette déclaration virulente fait référence à une scène du film où le personnage que Pio Marmaï incarne -Yann, un camionneur “gilet jaune” blessé par une grenade tirée par les forces de l’ordre-, explique à une autre patiente admise comme lui à l’hôpital le but de la manifestation à laquelle il participait, et où il a été blessé.

Pio Marmaï conclut : « Si j’avais Macron en face de moi, je lui dirais : Mon pote, là, merde, qu’est-ce qu’il se passe ? » Catherine Corsini a pour sa part, assuré : « Si jamais Macron acceptait, j’irais le voir et je lui dirais de doubler le salaire de tous les soignants. »

Sur Twitter, Christophe Castaner, président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, a riposté : « L’appel à la violence n’a sa place nulle part, et votre statut d’artiste ne le rend ni plus intelligent ni plus acceptable », qualifiant le propos de Pio Marmaï de « vulgaire ».

1 COMMENTAIRE

  1. Ce minable mafieu de castaner, celui-là même qui fit crever les yeux et couper les doigts par les chiens de garde, veut faire la moral et expliquer que la violence bla bla bla … ?
    Ce cave donne moulte raisons de le placer sous un croc de boucher !
    Vivement le désordre social qu’on en finisse avec cette mafia !!

Comments are closed.