in

Caricature: La Suisse refuse de s’aligner sur la France et condamne “le blasphème”

Le Conseil national suisse a rejeté ce vendredi par 115 voix contre 48 une motion du conseiller Vert’Libéral, Beat Flach, d’abolir le délit de blasphème dans le pays, rélève la RTS.

“La liberté d’expression ne s’applique pas sans limite”, a estimé la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter.

L’article 261 du code pénal suisse punit en effet le fait de “bafouer les convictions d’autrui en matière de croyance, en particulier de croyance en Dieu”.

“Il est anachronique qu’un Etat laïc et libéral érige le blasphème en une infraction spécifique”, juge de son côté Beat Flach.

“L’article 261 ne protège pas seulement le ‘vivre ensemble’ pacifique de toutes les religions, mais aussi le droit au respect des convictions religieuses. Ce faisant, il garantit également aux minorités religieuses une protection pénale contre les persécutions”, rétorque de son côté le Conseil fédéral.

La question du blasphème a resurgi ces dernières semaines après la terrible mort de Samuel Paty qui avait montré des caricatures de Mahomet tout nu à ses élèves. Lors d’un hommage à l’enseignant, Emmanuel Macron avait fermement défendu le droit a la caricature, provoquant de nombreuses manifestations de colère dans le monde musulman.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0