in

Caricatures de Mohammed – Jacques Chirac (2006) : « La liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité »

Est-ce pour opposer les prises de position de deux présidents de la République qu’une ancienne citation de Jacques Chirac resurgit sur les réseaux sociaux ?

Ce message précise qu’« en 2006, le président français Jacques Chirac avait fermement condamné les caricatures de Charlie Hebdo sur le noble prophète Muhammed ». Le chef de l’État aurait alors déclaré :

« Tout ce qui peut blesser les convictions d’autrui, en particulier les convictions religieuses, doit être évité. La liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité. Si la liberté d’expression est un des fondements de la République, celle-ci repose également sur les valeurs de tolérance et de respect de toutes les croyances. »

Le message s’achève sur une déclaration qu’aurait tenue l’ancien président français en Conseil des ministres :

« Je condamne toutes les provocations manifestes, susceptibles d’attiser dangereusement les passions ».

20 Minutes a vérifié l’authenticité de ces citations.

Ces propos datent du 8 février 2006. Ils proviennent d’une déclaration toujours en ligne sur le site de l’Élysée. Contrairement à ce qu’affirme le message viral, le président n’avait toutefois pas « fermement condamné » ces publications, mais exprimé une position plus nuancée.

Le président avait commencé par rappeler que « la liberté d’expression est un des fondements de la République ». Et de souligner que cette liberté « repose également sur les valeurs de tolérance et de respect de toutes les croyances ».

[…]

Philippe Val, alors directeur de Charlie Hebdo, s’était déclaré « choqué » par les propos du président de la République, rapportait Le Monde. Philippe Val avait décidé de publier les caricatures par « solidarité » avec le directeur de France Soir, renvoyé à cause de cette publication, rapportait également le quotidien.

Jacques Chirac avait pour sa part, quelques jours auparavant, prononcé une déclaration sur le même ton, rappelant le principe de la « liberté d’expression », mais appelé « au plus grand esprit de responsabilité, de respect et de mesure ».

[…]

Tranchant avec la position de Jacques Chirac, Emmanuel Macron avait affirmé : « Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d’autres reculent. »

Des propos qui ont déclenché des remous dans le monde musulman. Jeudi, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a adressé « un message de paix au monde musulman ».

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0