Carrefour veut faire payer ses pertes à une Gilet Jaune

Un hypermarché du Var veut poursuivre en justice une manifestante, accusée d’avoir fait subir des pertes importantes au magasin samedi 16 février dernier.

Un blocage qui pourrait coûter cher. Durant la journée du 16 février dernier, 120 Gilets jaunes, postés sur un rond-point, ont perturbé la circulation autour de l’hypermarché Carrefour d’Ollioules (Var), comme l’évoque le quotidien régional Var Matin. La direction de la grande surface envisage des poursuites judiciaires contre une Gilet jaune, qui a été convoquée au commissariat. « Votre attitude est à l’origine d’un préjudice très important pour Carrefour qui a évalué à 331.000 euros la perte de son chiffre d’affaires pour la journée du samedi 16 février », précise l’avocate du supermarché, comme le relaie la radio RTL.

Alors qu’ils étaient plus de 100 personnes à bloquer le rond-point ce jour-là, seule la Gilet jaune, qui préfère rester anonyme, est pointée du doigt. « Il vous appartiendra de vous retourner vers les autres manifestants pour éventuellement obtenir une condamnation solidaire puisque Carrefour est libre de réclamer l’indemnisation directement à l’un des participants », détaille l’avocate de la chaîne. Carrefour estime que les blocages du 16 février ont coûté 331.000 euros au magasin.

Les manifestations ont repris sur le rond-point depuis ces événements mais les Gilets jaunes mobilisés évitent désormais de gêner les accès à l’hypermarché. Les camarades de la Gilet jaune incriminée veulent soutenir leur collègue. « On réfléchit aussi aux suites à donner en termes médiatiques et d’actions pour empêcher que notre collègue soit inquiétée », ont prévenu les manifestants, interrogés par Var Matin.

Source : Capital

Comments

0 comments