in

Ce Hackeur peut vous espionner quand vous regardez la télé

Un pirate informatique espagnol se dit capable de gagner de l’argent ou d’espionner quelqu’un en détournant les signaux émis par les télévisions. Ses recherches ont même conclu qu’il est possible de hacker toute une ville avec du matériel technologique basique.

Un budget minuscule, un peu de matériel et quelques connaissances suffiraient à hacker toutes les télévisions d’une ville. Pedro Cabrera, un ingénieur espagnol reconverti dans la cybersécurité, a mis au point une méthode qui permet de détourner les signaux émis par une télévision pour se faire de l’argent ou espionner une personne en se servant de sa télévision comme d’une webcam.

Le Galicien de naissance a été “l’une des sensations” du dernier Defcon, la plus grande convention hacker au monde, qui s’est déroulée à Las Vegas du 8 au 11 août dernier, explique El Mundo.

Pour attaquer, il a besoin de peu : un drone que vous pouvez acheter dans n’importe quel magasin, un ordinateur un peu plus gros qu’un paquet de cigarettes, une batterie portable, une radio et une antenne.”

L’ingénieur de formation a mis au point une technique pour montrer qu’il est possible de “miner de la cryptomonnaie” – un processus de fabrication de monnaie numérique, rendu célèbre par le bitcoin – mais aussi de “cibler une personne en particulier, par exemple un homme politique, et l’espionner”, en piratant une télévision.

Le pouvoir de hacker… un pays ?

Comme l’explique El Mundo, la méthode de Pedro Cabrera “peut servir à la fois à faire une blague à un ami qui regarde la télévision et à attaquer un pays entier”. Elle ne doit pas être laissée “dans de mauvaises mains”.

Le hacker a diffusé une vidéo (en espagnol) sur YouTube dans laquelle il explique sa démarche. Il encourage par ailleurs à développer “un niveau de sécurité supplémentaire” pour se protéger des cyberattaques du genre, écrit El Mundo.

Le journal madrilène envisage de son côté un scénario catastrophe :
Imaginez les dégâts que pourrait causer une attaque de ce type lors d’événements à forte audience, comme une finale de Ligue des champions, ou l’envoi d’un faux message d’alerte destiné à semer la panique.”

À 35 ans, il ne paye plus de loyer, ni aucune facture d’électricité et d’eau

3 indicateurs clés suggèrent que le prix en Bitcoin est prêt pour un changement massif