in

Ces scien­ti­fiques peuvent contrô­ler les mouve­ments d’un rat cyborg par la pensée

Des cher­cheurs de l’uni­ver­sité de Zhejiang, en Chine, ont réussi à contrô­ler des rats par la pensée, afin de les guider à travers un laby­rinthe. Leurs résul­tats ont été publiés le 4 février 2019 dans la revue Nature et montrent comment des inter­faces cerveau-cerveau – ou Brain-to-Brain Inter­faces (BBI) – peuvent permettre aux humains de prendre le contrôle sur des appa­reils externes, rapporte Vice.

Les scien­ti­fiques ont ainsi implanté des micro-élec­trodes dans le cerveau des rats après les avoir connec­tées à un cerveau humain « mani­pu­la­teur », lui-même relié à un ordi­na­teur via une inter­face cerveau-machine (BMI). Chaque pensée liée à un mouve­ment, des membres ou des yeux, était ainsi trans­mise par le cher­cheur à travers l’or­di­na­teur, qui tradui­sait ensuite ce signal sous forme d’ins­truc­tions envoyées au cerveau du rat.

« Grâce à cette inter­face, nos mani­pu­la­teurs ont pu contrô­ler par la pensée un rat cyborg afin d’effec­tuer en douceur des tâches de navi­ga­tion dans un laby­rinthe », ont annoncé les scien­ti­fiques. Ils ont égale­ment précisé qu’au fil du temps, « une compré­hen­sion tacite s’était déve­lop­pée entre l’hu­main et le rat cyborg », permet­tant à l’ani­mal d’amé­lio­rer sa navi­ga­tion au sein du laby­rinthe.

Sources : Nature / Vice

Les scientifiques veulent une IA orwellienne morale dans les assistants intelligents pour moucharder les propriétaires et discuter de la façon de contacter la police

L’Agence du médicament recommande de ne plus utiliser de Smecta pour les enfants de moins de deux ans