« C’est la fin de l’abondance » : il faut enfermer Macron, mais pas à l’Élysée

Après avoir fait tabasser les Gilets jaunes, après avoir déclaré la guerre aux Français, après avoir insulté les non-vaccinés, l’agité du Château vient de décréter, du haut de son trône en plastoc, la fin de l’abondance, de l’insouciance, de la paix, bref, on va en chier car c’est la guerre contre les Russes, qui ne nous l’ont pas déclarée, soit dit en passant.

Ce type est fou, on le savait, mais là, ça devient extrêmement dangereux. On a passé des années, depuis 2017, et même un peu avant, à expliquer que cette marionnette allait mener ce qui restait de France au désastre, et on y arrive, très concrètement.

Dans tous les domaines, sur ordre de ses maîtres, que ce soient les forces occultes qui dirigent vraiment le pays ou le pouvoir profond américain, Macron fait reculer la France et avancer l’Empire. Le problème, c’est que si cet enfant posé par le couple Minc–Attali sur la cuvette est mentalement dérangé, nous, on ne l’est pas.

Vizio a raison d’en appeler à l’Assemblée, malheureusement, elle est en vacances.

On dirait qu’il y a une course de vitesse des forces du mal pour aller vers la guerre, vers le chaos économique, vers la tiers-mondisation du pays, vers une probable guerre civile. Car qui dit guerre contre les Russes dit guerre civile entre résistants et collabos, et aussi, malheureusement, destruction des centres de décision de notre pays avec des frappes nucléaires tactiques.
On en est là, et l’enfant-roi est tout à fait capable, dans une montée délirante de toute-puissance, d’appuyer sur le bouton rouge.

https://twitter.com/EvenderPetrov/status/1558360015429304320

Source