in

Cette médecin du cancer alerte sur les conséquences dangereuses de la 5G

5G

Annie Sasco, médecin épidémiologiste du cancer, alerte sur les conséquences dangereuses du déploiement de la 5G pour la santé humaine et l’environnement. Pour elle il y a une rétention d’information mais le risque de tumeur du cerveau est accru.Environnement et santé : les « ondes pulsées ultra-rapides » en question

Avec la 5G, vous ne pourrez pas ne pas être exposé, même sans téléphone portable. Il y aura une antenne pour chaque rue.Annie Sasco, Médecin et chercheuse, experte internationale en épidémiologie des cancers

La 5G ne pose pas seulement problème d’un point de vue sécuritaire mais aussi sanitaire : en septembre 2017, plus de 230 scientifiques dont une centaine issue de l’Union européenne ont réclamé un moratoire sur le déploiement de la 5G. Annie Sasco, Médecin épidémiologiste des cancers (pour l’OMS au CIRC durant la plus grande partie de sa carrière) expliquait en décembre 2018 sur TV5MONDE, en quoi la technologie 5G était différente des autres, avec des effets nocifs sur la santé et l’environnement potentiellement très importants. Annie Sasco est signataire de l’appel pour le moratoire sur la 5G :

Face à la mise en garde des scientifiques, exprimée ainsi : « Nous, soussignés scientifiques, recommandons un moratoire sur le déploiement de la 5G, la cinquième génération de support hertzien pour les communications mobiles, jusqu’à ce que les dangers potentiels pour la santé humaine et l’environnement aient été complètement évalués par des scientifiques indépendants de l’industrie. La 5G augmentera considérablement l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM-RF) par rapport aux réseaux existants 2G, 3G, 4G, Wi-Fi etc.

Il est prouvé que les émissions CEM-RF sont nuisibles à l’homme et à l’environnement », suivie d’une demande de constitution d’un groupe de travail de parlementaires, la réponse de l’Union européenne a pour l’heure été très laconique et… négative : « Conformément à l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, la responsabilité première de la protection de la population contre les effets nocifs potentiels des champs électromagnétiques incombe aux États membres, y compris le choix des mesures à adopter en fonction de l’âge et du statut sanitaire ».

L’être vivant, humain ou animal, n’est pas fait pour être exposé à des champs électromagnétiques pulsés. Etre exposé à un champ qui passe en « on/off » en permanence à une vitesse extraordinaire, empêche nos cellules, nos organes, de s’adapter.
Annie Sasco, médecin et chercheuse, experte internationale en épidémiologie ds cancers

Les effets sur l’homme et l’animal des champs électomagnétiques pulsés sont très peu connus, mais les scientifiques expliquent que le phénomène de coupures et de reprises très rapides de ces ondes — inhérent à la technologie — pourrait empêcher une adaptation des cellules et des organes, avec des risques accrus de tumeurs du cerveau, de problèmes de rythme cardiaque.

Le gouvernement français s’est engagé à travailler avec l’Agence nationale des fréquences et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), « afin qu’elles puissent examiner d’une part, l’exposition aux ondes électromagnétiques et d’autre part, l’impact sanitaire éventuel de ces nouveaux développements technologiques, dès la phase des expérimentations ». Aucun rapport n’a encore été publié.

En Suisse, le déploiement de 10 000 nouvelles antennes 5G a fait craindre une augmentation considérable de l’exposition aux rayonnements par radiofréquences. Une pétition demandant un moratoire a recueilli plus de 56 000 signatures dans le canton de Vaud, qui a suspendu le déploiement de ses antennes 5G.

La 5G est un saut technologique très important, empli de promesses en terme d’usages numériques futuristes, mais les problèmes posés par cette technologie, à de nombreux niveaux, sont loin d’être résolus. Les premiers tests ont lieu depuis peu en France, sur des fréquences de 3,5 Ghz. Bien que prometteurs d’un point de vue technique, ils ne doivent pas faire oublier les inconnues sécuritaires, sanitaires et environnementales non résolues, que cette technologie amène avec elle.

L’Union européenne valide la 5G dans les voitures connectées

Source: TV5 Monde

Bernard Arnault

Bernard Arnault double Bill Gates et devient la deuxième fortune mondiale après Jeff Bezos

Alexandre Langlois confirme que la police utilise un nouveau type de gaz CS à la composition classée Secret Défense