Chinois, Biélorusses, Indiens, Syriens affluent en Russie pour des manœuvres militaires

Des militaires de plusieurs pays étrangers ont commencé à arriver en Russie pour des exercices avec la participation de la Chine, dans un contexte de tensions entre les pays occidentaux, a annoncé lundi 29 août l’armée russe.

Ces manœuvres, baptisées Vostok-2022, se dérouleront du 1er au 7 septembre dans l’Extrême-Orient russe, en présence de militaires de plusieurs pays frontaliers ou alliés de la Russie, comme la Biélorussie, la Syrie, l’Inde, mais surtout la Chine.

[…]

« Des contingents militaires étrangers participant aux exercices Vostok-2022 sont arrivés au terrain d’entraînement Sergueïevsky dans le Kraï du Primorié (dans l’Extrême-Orient russe) et ont commencé à se préparer et à recevoir leurs équipements et leurs armes », a déclaré le ministère russe de la Défense. Au total, « plus de 50 000 militaires, plus de 5 000 pièces d’armement et d’équipement militaires, dont 140 aéronefs et 60 navires de guerre et de soutien » seront mobilisés, a-t-il ajouté dans un communiqué. Le ministère russe n’a toutefois pas précisé le nombre de participants par pays.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Véran nous assure que le coût de nos factures d’énergie ne va pas exploser

Thomas Pesquet a-t-il confirmé en direct que personne n’a posé le pied sur la lune ?