Comment la Chine protège ses enfants et rend les nôtres débiles avec deux versions différentes de TikTok

ANALYSE – Les différences entre la version chinoise et internationale de TikTok posent une question: celle de la crétinisation de la jeunesse par un soft power étranger.

«Sur leur version de TikTok, si vous avez moins de 14 ans, ils vous montrent des expériences scientifiques à reproduire chez vous, des visites de musées, des vidéos patriotiques ou éducatives. Et ils limitent l’utilisation à quarante minutes par jour . Ils ne diffusent pas cette version de TikTok au reste du monde. Ils savent que la technologie influence le développement des jeunes. Pour leur marché domestique, ils vendent une forme appauvrie tandis qu’ils exportent de l’opium au reste du monde.» C’est Tristan Harris qui parle au micro de la prestigieuse émission américaine «60 Minutes», sur CBS.

Si le nom de Tristan Harris ne vous dit rien, vous avez juste besoin de savoir qu’il est un ancien employé haut placé de Google ; qu’il a quitté l’entreprise en 2015 après avoir alerté dès le début des années 2010 sur les dangereux effets que les nouvelles technologies ont sur notre attention ; qu’il a longuement témoigné dans l’excellent documentaire Derrière nos écrans de fumée sur Netflix (qu’il faut absolument regarder)… Bref, vous pouvez faire confiance à Tristan Harris. Il sait de quoi il parle. Il poursuit: «Des études en Chine et aux États-Unis ont cherché à savoir auprès des jeunes la carrière qui pouvait les inspirer quant à leur avenir. La réponse? Aux États-Unis: influenceur . Et en Chine: astronaute . Laissez ces deux sociétés se dérouler sur quelques générations, et je peux vous dire à quoi le monde va ressembler.»

[…]Le Figaro