in

«Comment va l’accord de Paris ?» Trump trolle encore une fois Macron

Dans la nuit de la Saint-Sylvestre, le président américain a relayé une vidéo de voitures incendiées, visiblement en France. Une occasion pour Donald Trump de railler «la France de Macron» et de faire allusion à l’accord de Paris sur le climat.

A l’heure où la France passait en l’an 2020, le président américain Donald Trump a choisi de la prendre pour cible dans un tweet taquin.

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, le président américain a retwitté un internaute qui épingle «La France de Macron», en commentaire d’un autre tweet contenant une vidéo de voitures en proie aux flammes. L’auteur de ce tweet-vidéo évoque des incendies de voitures dans la ville de Paris lors de la nuit de la Saint-Sylvestre. Si rien ne permet de confirmer que les images en question ont été filmées à cette date-là, elles montrent effectivement une scène s’étant déroulée dans la capitale française : la devanture du restaurant «Le Petit Pékin», dans le 10e arrondissement, est visible dans la vidéo.

En guise de commentaire, Donald Trump tire la pique suivante : «Comment va l’accord de Paris ? Pas la peine de poser la question !»

Si les images relayées n’ont a priori pas grand chose à voir avec l’environnement, le chef d’Etat américain fait ici allusion au fameux accord de Paris sur le climat, dont il a lui-même retiré son pays unilatéralement le 4 novembre. L’annonce de ce retrait, effectif dans un an, avait suscité des réactions très critiques sur la scène internationale, notamment en provenance de Chine, de Russie et de France.

Ce tacle de Donald Trump contre Emmanuel Macron a peut-être aussi quelque chose de plus personnel. En effet, le locataire de la Maison Blanche a récemment semblé vexé d’avoir été l’objet de conversations amusées entre, notamment, le président français et le Premier ministre canadien Justin Trudeau, en marge du 70e sommet de l’OTAN. Piqué au vif par la diffusion d’une vidéo indiscrète montrant cette scène, Donald Trump aurait qualifié Emmanuel Macron d’«emmerdeur» devant une douzaine d’ambassadeurs de l’ONU début décembre.

Source