A vouloir étiqueter « complotiste » toutes les théories qui sortent du discours officiel, les fact-chekers se sont ridiculisés eux-mêmes.

Alors que la piste d’une fuite de laboratoire à l’origine du Covid est maintenant étudiée sérieusement, ils ne savent plus quoi faire de tous leurs articles qui niaient fermement il y a un an cette éventualité. Facebook est obligé d’admettre que ce n’est plus une fake news. Cet épisode revèle l’ampleur de la répression de notre liberté de pensée.

Le Covid-19 créé en laboratoire ? Facebook autorise à nouveau le débat

Le réseau social fait la chasse aux « fake news » relatives à l’épidémie. L’hypothèse d’un virus créé par l’homme n’en fait plus partie.

Facebook ne censurera plus les messages qui affirment que le Covid-19 a été créé par l’homme ou à la suite d’une manipulation en laboratoire. Depuis le début de l’épidémie, le réseau social tente d’encadrer le débat sur sa plateforme, au point de supprimer beaucoup d’hypothèses considérées comme des théories du complot.

L’idée que le Covid-19 puisse avoir été créé après une intervention humaine en faisait partie depuis février, mais à la lumière de prises de position récentes de scientifiques sur le sujet, le réseau social vient de changer de position.

Les réseaux sociaux subissent depuis un an une forte pression de la part des pouvoirs publics, qui souhaitent encadrer les discussions autour de l’épidémie. Facebook est le premier site à réorganiser ses critères définissant ce qui relève, ou pas, du complot.

Lire l’article…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici