in

Coronavirus 2019-nCoV : la réaction systémique d’un patient atteint du virus affole le Web

Le virus 2019NcoV tout comme les virus H5N1, H1N1, ceux de la grippe aviaire et la grippe espagnole de 1918 peuvent déclencher chez l’être humain non vacciné ou non immunisé une réaction extrêmement vive du système immunitaire par la sécrétion brutale d’interférons (cytokines) pour réguler l’inflammation mais cette production est si brutale qu’elle provoque des œdèmes du poumon pouvant conduire à la suffocation et donc à la mort.

On parle alors d’une « tempête de cytokines » (cytokine storm). Or le virus 2019NcoV résiste et déjoue cette fonction du système immunitaire et provoque des défaillances organiques mortelles.

Expectorations, salive, excréments… des voies de contamination multiples

Contrairement aux précédents coronavirus SRAS et MERS, qui ne se transmettaient que par contact direct ou par les fluides expectorés par les malades (toux, éternuements…), 2019-nCoV bénéficie de moyens supplémentaires. Les scientifiques font en effet état de présence du virus dans 4 échantillons d’excréments sur 62 analysés (6,5 %), et ajoutent que chez certains patients des virus ont été détectés dans l’appareil gastro-intestinal, dans la salive ou dans l’urine. Pour le Dr Guan et ses collègues, les fomites, terme qui désigne les objets contaminés par des microbes ou virus, « ont pu jouer un rôle dans la transmission rapide de 2019-nCoV et les protections d’hygiène devraient prendre en compte la transmission par voie gastro-intestinale. »

Ces voies de transmission multiples « ont pu considérablement contribuer à la propagation rapide » du coronavirus, estiment ces chercheurs.

Autre fait important, la période d’incubation du virus pourrait être plus étendue qu’on le pensait jusqu’ici. Si l’étude l’évalue en moyenne à trois jours, elle fait également état d’une variation qui peut aller jusqu’à 24 jours, ce qui pourrait sérieusement compliquer les efforts pour contenir l’épidémie si ce genre de cas extrême s’avérait fréquent.

Les vraies images des hôpitaux de Wuhan ont fuité, et c’est terrifiant [VIDEO]

Via : strategika51