in

Coronavirus : les bourses de Paris, Francfort et New-York s’effondrent !

La chute se poursuit : les marchés plongent ce 12 mars, guère rassurés par les annonces de relance de la BCE et par la décision de Donald Trump d’interdire pour un mois le territoire américain aux voyageurs de la plupart des pays européens.

Les bourses de Paris, Francfort ou encore Madrid sont en chute libre ce 12 mars, lachant 10% ou plus aux alentours de 12h55. Depuis le début de l’année, les principaux indices européens ont tous dévissé de près de 30% : un véritable krach.

Aux Etats-Unis, la panique est telle que les échanges ont été suspendus pendant quinze minutes après l’ouverture à Wall Street. Le Dow Jones n’en a pas moins plongé à la reprise de l’activité, lâchant plus de 7% vers 12h55. Même scénario à Sao Paulo: la bourse s’est enfoncée à l’ouverture de plus de 11%, avant que les échanges ne soient suspendus pour la troisième fois de la semaine.

La journée avait déjà très mal démarré sur les marchés financiers, les investisseurs redoublant d’inquiétude après la décision de Donald Trump de suspendre pour 30 jours l’entrée des Européens aux Etats-Unis en raison du coronavirus.