coronavirus funérailles
in

Coronavirus: Les dépouilles des victimes doivent être incinérées, pas de funérailles

La Chine a interdit les funérailles, les enterrements et autres activités impliquant les cadavres des victimes décédées du  coronavirus.

Pas de funérailles pour les victimes du coronavirus, ils doivent être incinérées en suivant le principe de proximité, et les traditions funéraires comme la cérémonie d’adieu sont interdites, selon les autorités chinoises.

Les corps ne doivent pas être transportés entre différentes régions de rang provincial et ne doivent pas être ensevelis ou préservés par d’autres moyens, selon une ligne directrice d’essai conjointement publiée par les directions générales de la Commission nationale de la santé, du ministère des Affaires civiles et du ministère de la Sécurité publique.

Leurs corps doivent être désinfectés et placés dans un sac scellé par le personnel médical.

Les entreprises de pompes funèbres doivent envoyer du personnel et des véhicules spécialisés pour transporter les corps en suivant un itinéraire désigné, et les corps doivent être incinérés dans un incinérateur désigné, selon la digne directrice.

La Chine n’est désormais plus le seul pays à faire face à des décès liés au coronavirus. Les Philippines ont en effet signalé dimanche le premier mort en dehors de la Chine d’une personne atteinte du nouveau virus qui a fait déjà plus de 300 morts et s’est propagé dans de nombreux pays étrangers.

Lire aussi :

Une Chinoise guérie du coronavirus raconte sa maladie