File photo taken in November 2017 shows U.S. President Donald Trump (R) and Chinese President Xi Jinping at the Great Hall of the People in Beijing. (Kyodo via AP Images) ==Kyodo
in

Coronavirus : Trump met en garde la Chine contre d’éventuelles «conséquences»

Donald Trump, a mis en garde samedi 18 avril la Chine contre d’éventuelles «conséquences» si elle était «sciemment responsable» de la pandémie de coronavirus. «Elle aurait pu être arrêtée en Chine avant qu’elle ne commence et elle ne l’a pas été», a déclaré le président américain lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison-Blanche. «Et maintenant, le monde entier souffre à cause de cela», a-t-il ajouté.

À un journaliste lui demandant si la Chine devait subir les conséquences de l’épidémie apparue en décembre dans la ville chinoise de Wuhan et qui a fait plus de 157.000 morts dans le monde, Donald Trump a répondu : «S’ils étaient sciemment responsables, certainement. Si c’était une erreur, une erreur est une erreur. Mais s’ils étaient sciemment responsables, oui, alors il devrait y avoir des conséquences», a-t-il souligné.

«Est-ce une erreur qui a échappé à tout contrôle ou a-t-elle été commise délibérément ?», a interrogé le chef de l’État américain. Il y a une grande différence entre les deux. Dans les deux cas, ils auraient dû nous le faire savoir (…) Nous avons demandé à être impliqués plus tôt, et ils ne voulaient pas. Je pense qu’ils savaient que ce n’était pas bien et ils étaient gênés. Ils ont dit qu’ils faisaient une enquête. Alors voyons ce qui se passe avec leur enquête. Mais nous faisons aussi des investigations»..

L’administration Trump a fait savoir qu’elle n’excluait pas que le nouveau coronavirus ait été propagé – accidentellement – à partir d’un laboratoire de recherche sur les chauves-souris à Wuhan. Donald Trump a également mis en doute les données officielles chinoises montrant que le pays n’avait subi que 0,33 décès pour 100.000 habitants. «Ce chiffre est impossible. C’est un chiffre impossible à atteindre», a-t-il déclaré.

La Chine répond aux accusations de Trump

Laboratoire P4

L’Institut de virologie de Wuhan, accusé par des médias américains comme étant la source du nouveau coronavirus a démenti, ce samedi 18 avril, toute responsabilité. “C’est impossible que ce virus vienne de chez nous”, a déclaré dans une interview à la chaîne étatique CGTN, Yuan Zhiming, le directeur du centre de Wuhan.

Selon la plupart des scientifiques, le coronavirus a probablement été transmis à l’homme par un animal. Un marché de la ville de Wuhan a été incriminé car il aurait vendu des animaux sauvages vivants. Mais la présence, à seulement quelques kilomètres, de cet Institut de virologie a suscité, depuis des mois, les hypothèses d’une fuite du virus depuis les laboratoires.

“Nous savons très bien, quels types de recherches sont menées à l’institut et comment sont gérés virus et échantillons”, a ajouté le directeur de l’institut qui est doté d’un laboratoire P4, de très haute sécurité.

Juste à cause de la localisation de l’institut à Wuhan, “les gens ne peuvent pas s’empêcher de faire des associations”, a-t-il déploré, accusant des médias qui “essayent délibérément de tromper les gens ” avec des informations “entièrement basées sur des spéculations”, sans “preuves”.