Facebook a mis à jour ses règles d’utilisation pour enrayer la propagation de « fake news » au sujet des vaccins contre le Covid-19. Du moins en théorie.

Alors que son fondateur Mark Zuckerberg avait assuré en septembre dernier que le réseau social ne s’attaquerait pas aux discussions concernant les vaccins, l’entreprise a annoncé une nouvelle liste d’affirmations désormais interdites sur la plateforme.

Une première liste avait déjà été annoncée fin 2020, par exemple pour interdire les publications mentionnant l’intégration de micropuces dans les vaccins.

Facebook précise qu’il a travaillé avec des experts de la santé, dont l’OMS, pour identifier de nouvelles affirmations qui seront désormais considérées comme mensongères.

Selon un billet publié sur son blog, il est donc interdit d’affirmer que «les vaccins contre le Covid-19 ne sont pas efficaces», qu’«il est moins dangereux de se faire contaminer par le Covid-19 que de se faire vacciner», ou encore que «les vaccins sont toxiques ou provoquent l’autisme».