La vaccination de masse pourrait « entraîner une “pression évolutive” sur le virus et générer des mutations », selon un rapport .

C’est l’un des effets collatéraux possibles de la vaccination massive dans ce pays : elle pourrait favoriser l’émergence d’un variant israélien du coronavirus résistant aux vaccins, signale un groupe de travail dirigé par l’armée israélienne, dans une étude relayée le samedi 23 janvier.

« La campagne de vaccination de masse qui se déroule actuellement en même temps que l’épidémie active en Israël peut entraîner une “pression évolutive” sur le virus et générer des mutations », selon ce rapport du Centre national d’information et de connaissances sur le coronavirus.Près de 3 millions de personnes ont reçu la première injection du vaccin Pfizer, soit près d’un tiers de ce pays de 9 millions d’habitants.