Ce vendredi, le chancelier autrichien a accusé sans les nommer, certains Etats membres de l’Union européenne d’avoir conclu en secret «des contrats» avec des laboratoires pharmaceutiques. Il fustige une répartition inégale des vaccins anti-Covid entre pays.

«Il y a des indications selon lesquelles il existait une instance, un bazar où des accords supplémentaires ont été conclus entre des Etats membres et des firmes pharmaceutiques», a déclaré devant des journalistes Sebastian Kurz, qui dit avoir partagé des informations avec les dirigeants belge, grec, polonais, slovène et tchèque.

Le chancelier autrichien a assuré avoir partagé les informations dont il dit disposer avec la Pologne, la République Tchèque, la Slovénie, la Belgique et la Grèce.

Lire aussi : Le ministre de la Santé australien hospitalisé au lendemain de sa vaccination