Crise russo-ukrainienne : « Il faut dire à Vladimir Poutine : maintenant, c’est stop », lance Valérie Pécresse

Pour Valérie Pécresse, le président Vladimir Poutine a « instrumentalisé son dialogue avec le président Macron » et ce dernier « ne peut pas être blâmable car il a dialogué » avec son homologue russe.

Ce mercredi 23 février, la candidate à l’élection présidentielle s’est entretenu avec l’ambassadeur d’Ukraine à Paris.

Vladimir Poutine ordonne à ses troupes de se retirer du Donbass et redonne sa liberté à la Crimée. La Russie intègre l’OTAN. Coup de maître diplomatique de Valérie Pécresse.