D’après Biden, Poutine aurait pris la décision d’envahir l’Ukraine et l’attaque pourrait avoir lieu « dans les prochains jours » sur la base de faux prétextes

Dans son intervention dans la nuit de vendredi, Joe Biden a affirmé que la Russie prévoit d’attaquer dans les jours à venir. Les dirigeants des régions séparatistes pro-russes de Donetsk et Lougansk ont annoncé des évacuations de civils.

«Je suis convaincu qu’il [Vladimir Poutine] a pris la décision. Nous avons des raisons de le penser», a déclaré le président américain dans une allocution depuis la Maison Blanche. Comme plusieurs responsables américains plus tôt dans la journée, il a accusé accuse la Russie de créer «une fausse justification» pour une guerre contre l’Ukraine.

Le président américain a cependant confirmé que la rencontre entre Antony Blinken et Sergueï Lavrov prévue en Europe ce jeudi était maintenue. Tant qu’une invasion ne s’est pas produite, «la diplomatie est toujours une possibilité» a-t-il ajouté. Joe Biden a rejeté la responsabilité d’une rupture des relations diplomatiques et d’une guerre sur la Russie. Il a aussi estimé qu’il ne serait «peut-être» pas «sage» pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky de quitter l’Ukraine actuellement.

La Russie a annoncé qu’elle allait mener samedi, sous la supervision de Vladimir Poutine, des manœuvres de ses forces stratégiques, avec des tirs de missiles balistiques et de croisière.

Depuis jeudi, l’Ukraine et les séparatistes pro-russes font état de plusieurs bombardements, s’accusant mutuellement de violer le cessez-le-feu. Selon les Etats-Unis, la Russie chercherait un incident prétexte pour lancer son offensive.

La Russie et les séparatistes du Donbass affirment que l’Ukraine s’apprête à reconquérir les territoires de Donetsk et Lougansk, et y commettre un génocide.

La Russie se moque des Etats-Unis et demande la « liste complète des dates d’invasion de l’Ukraine » pour l’année à venir

Bill Gates dit qu’Omicron propage « malheureusement » l’immunité plus rapidement que les vaccins