in

Des milliers de personnes réunies sans aucune sécurité dans la Nièvre pour un Teknival surprise qui pourrait devenir un nouveau cluster [VIDEO]

Un teknival a lieu depuis ce samedi dans la Nièvre, à Saint-Parize-le-Châtel, à une vingtaine de kilomètres au sud de Nevers. Entre 4 000 et 5 000 personnes étaient présentes dans la nuit de samedi à dimanche. Le teknival se poursuit ce dimanche soir. La préfète de la Nièvre, Sylvie Houspic, est venue sur place ce dimanche matin.

La tenue de ce teknival était attendu depuis plusieurs jours, sans qu’une localisation exacte ne soit dévoilée. Plusieurs préfectures du centre-ouest de la France ont pris des arrêtés pour empêcher la tenue du teknival. Ce samedi, la préfecture de la Vienne, a notamment interdit tous les « rassemblements festifs », par l’intérmédiaire de deux arrêtés. C’est le cas également de la préfecture de la Creuse, qui a pris un arrêté similaire le vendredi 10 juillet.

« Ils sont arrivés à partir de 3 heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche. Nous avons cherché à les empêcher d’arriver sur le site, mais ils étaient très nombreux. Je rappelle que c’est une manifestation qui n’était absolument pas autorisée et pas du tout attendue. Et donc, là, vous vous doutez que les choses sont un peu compliquées », a regretté la préfète. « Nous avons recommandé aux manifestants de cesser au plus vite la manifestation. Le rassemblement était interdit. Il n’était pas connu. »

SOURCE