in

Didier Raoult : «Il y a trop de panique, trop d’affolement»

Invité de RTL, l’infectiologue a critiqué les « messages alarmistes » de ses collègues alors que de nouvelles restrictions ont été prises à Marseille.

Depuis dimanche 27 septembre au soir, les bars et restaurants d’Aix-en-Provence et de Marseille doivent garder leurs rideaux baissés pendant au moins quinze jours, à la suite d’un arrêté préfectoral. Invité de RTL ce lundi 28 septembre pour la sortie de son livre La science est un sport de combat, le professeur Didier Raoult en a profité pour s’exprimer sur cette décision et la situation actuelle de l’épidémie.

Une fois encore, le directeur de l’institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection a regretté le comportement de ses collègues marseillais, qu’il accuse de véhiculer « des messages alarmistes ». « Je pensais et je pense toujours que la peur est pire que le mal, et c’est ce qui se passe, il y a trop d’affolement, de panique », a jugé l’infectiologue au micro de RTL. « Le poids de la mortalité à côté du poids social sera négligeable, la peur n’a pas été gérée », a-t-il insisté.

Questionné sur l’avancée de l’épidémie de coronavirus sur le territoire français, Didier Raoult a, en revanche, était moins loquace. « On verra bien l’observation, la science n’est pas dans la même échelle de temps. Je ne tiens pas à avoir raison au jour le jour », s’est-il défendu. Mais le scientifique est resté sur les positions qu’il défend depuis le début de l’épidémie : « Les gens qui observent voient les choses plus tôt que les gens qui ne les observent pas directement. J’ai dit ce que j’avais à dire. Je continuerai de dire ce que j’ai à dire avec les chiffres que l’on observe. Mais, bien entendu, quand on a dit assez tôt, en avril, que l’on était passé derrière le pic de la courbe, on le voyait parce qu’on avait les données au quotidien. »

« Fantasmes »

L’infectiologue est également resté évasif à propos de la tribune publiée lundi dans La Provence par 19 chefs de service de l’AP-HM dans laquelle les professionnels de la santé alertent sur l’occupation des lits par les malades du coronavirus et visent explicitement Didier Raoult. « Vous verrez. Je ne veux pas entrer dans les fantasmes », a balayé l’intéressé.

Source

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0