in

Didier Raoult met en garde: » il faudra « surveiller de très près » la nouvelle-Zélande pour savoir s’il y aura une deuxième vague en France »

Didier Raoult continue d’alimenter sa page Twitter sur le sujet. Il a ainsi mis en garde contre une potentielle seconde vague, venue tout droit de Nouvelle-Zélande.

Didier Raoult incertain

« On voit que cet épisode est en train de se résoudre et qu’il n’y a nulle part de deuxième vague ou de dos de chameau », avait estimé le natif de Dakar sur sa page Twitter en mai dernier. Pourtant, il semblerait que Didier Raoult ait soudainement changé d’avis. Lui, qui déclarait il y a peu que « personne n’est capable de prédire l’avenir »met désormais en garde contre une potentielle reprise de l’épidémie. Il s’inquiète notamment de « porteurs chroniques », qui font courir le risque d’une contamination massive future. Cela pourrait être le cas de la Nouvelle-Zélande, où les patients infectés se sont multipliés après deux mois de calme. « Ce pays est dans l’hémisphère sud, il a des conditions climatiques proches de celles de la France. S’il y a une épidémie en Nouvelle-Zélande, cet été, on peut redouter qu’il y ait le même type d’épidémie l’hiver prochain, en France », estime le professeur de 68 ans. Affaire à suivre…