Didier Raoult persiste et signe. Le Professeur assure que l’hydroxychloroquine permet de « diminuer de 75% le risque de mort ».

Le médecin met en avant les résultats de trois études publiées ces quinze derniers jours: « une en Iran sur 28.000 malades, celle que nous venons de soumettre sur 11.000 malades, et une autre en Arabie Saoudite sur 5000 malades ». « Les résultats sont les mêmes », affirme-t-il, expliquant que « l’hydroxychloroquine change le pronostic des gens ».

« C’est juste une question de temps (pour que l’on me donne raison) », jure Didier Raoult, avant d’ajouter que « toutes les études qui montrent que l’hydroxychloroquine ne marche pas sont liées à des gens qui ont des conflits d’intérêt avec Gilead », le laboratoire américain qui produit le remdesivir.