Didier Raoult fait l’objet de poursuites par l’Ordre des médecins. Selon les informations du Parisien, le directeur de l’IHU Méditerranée Infection, se voit en effet reprocher une série d’entorses au code de déontologie …

Ces poursuites interviennent après le dépôt d’une plainte auprès de l’Ordre des médecins des Bouches du Rhône.

Rédigée par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) qui comprend 700 membres, celle-ci soutient que Didier Raoult se rend coupable de neuf entorses au code de déontologie. Le président du SPILF, Pierre Tattevin, dénonce notamment au Parisien « l’obstination » du professeur vis-à-vis de l’hydroxychloroquine.

“Il y a un délit d’excellence”, estime son avocat Me Fabrice Di Vizio