in

Didier Raoult taclé par l’ARS pour avoir annoncé la fin prochaine de l’épidémie

Pour le professeur Didier Raoult, «l’épidémie est en train de disparaître progressivement» à Marseille. «Il est tout à fait prématuré de pouvoir faire des pronostics» sur la fin de celle-ci, a rapidement rétorqué le directeur général de l’Agence régionale de santé PACA, Philippe de Mester.

Sur son compte Twitter, le directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée infection, le professeur Didier Raoult, a publié le 14 avril une vidéo dans laquelle il se prononce sur l’épidémie de coronavirus et sur sa fin.

«Pour nous, l’épidémie est en train de disparaître progressivement […]. Au pic, on a eu jusqu’à 368 cas nouveaux par jour et actuellement on est plutôt dans la zone de 60/80 cas par jour. Donc on a une diminution très très significative du nombre de cas détectés et encore plus significative chez les gens qui viennent se faire détecter alors qu’ils sont asymptomatiques», a-t-il expliqué.

​En outre, d’après lui, il est «possible» que l’épidémie «disparaisse au printemps» et qu’il n’y ait plus de cas «d’ici quelques semaines».

Une réaction rapide

Cette prise de parole a provoqué une réaction rapide du directeur général de l’Agence Régionale de Santé PACA, Philippe de Mester.

«Il est tout à fait prématuré de pouvoir faire des pronostics sur la fin de l’épidémie. Nous n’en savons rien malheureusement. Nous enregistrons, c’est vrai, depuis quelques jours une diminution de la progression de l’épidémie, pas du tout une régression. L’épidémie va se poursuivre et ça va prendre encore des semaines», a-t-il dit à France Bleu le même jour.

Philippe de Mester a également appelé à respecter les mesures de confinement pour ne pas faire face à une deuxième vague.

«Je n’ai peut-être pas la notoriété du professeur Raoult, mais il faut être très sérieux sur les mesures de confinement. Ce n’est que comme ça qu’on y arrivera.»

Source

Comments

  1. Sur les dix semaines d’épidémie grippale (du 5 décembre 2016 au 12 février 2017), le nombre de décès en excès est estimé à 21.200
    et il y a un vaccin

    a t on surjoué le catastrophisme ?

Loading…

0