in ,

Elle accuse Donald Trump de l’avoir embrassée par force , cette vidéo prouve le contraire

Trump

Une ancienne assistante de la campagne de Trump a abandonné une procédure en justice contre le président après que des videos de son téléphone portable ont été révélé , sa plainte devient sans fondement.

Alva Johnson a fait la une des journaux en affirmant que le candidat de l’époque, Donald Trump, l’avait « embrassé de force » peu de temps avant un speech à Tampa, en Floride, en août 2016.

Après que les avocats de Trump aient publié une vidéo de la rencontre, les choses tournèrent mal pour Alva : le juge William Jung, de la Cour de district américaine, rejeta la plainte, affirmant que cela équivalait à un « procès politique », selon Politico.

 

Jung a proposé aux avocats de Johnson de reformuler la plainte, mais ces derniers ont annoncé la décision d’abandonner la plainte mercredi soir.

« Bien que nous soyons déçus par le résultat, nous éprouvons de la satisfaction à prouver qu’Alva disait la vérité sur ce que Trump lui avait fait. Nous avons notamment découvert une preuve vidéo montrant que Trump saisissait Alva par les épaules et la tirait vers lui. et l’embrasser devant de nombreux collègues et d’autres « , a écrit l’avocat Hassan Zavareei. « Malheureusement, cela ne semble pas être suffisant pour notre juge, qui a exprimé une vision très étroite de ce qui constitue une batterie. »

Erdogan Menace d’inonder l’Europe de réfugiés syriens

effondrement

L’effondrement de notre civilisation pourrait se produire en 2050