in ,

Elle refuse que son fils aille au Marineland d’Antibes avec sa classe et fait un mot d’excuse général

« Il m’a dit qu’il préférait aller au ‘Village des fous’ de Villeneuve-Loubet. »

Refuser de participer à un évènement par conviction c’est une belle preuve d’empathie en ce qui concerne cette famille. Exemplaire et admirable n’est-ce pas ?

Audrey écrit :  » Nous pensons qu’il n’est pas éthiquement acceptable que des dauphins et des orques qui parcourent entre 100 et 200 km par jour dans la mer, soient enfermés dans des piscines et sautent dans des cerceaux. J’enseigne à mon enfant à ne pas s’émerveiller de la détresse animale. Merci de votre compréhension, cordialement, Audrey. »
Audrey a déjà emmené le petit garçon à la rencontre du monde marin, mais dans des conditions toutes autre que celles du Marineland à Antibes. Ils avaient pu faire un tour de bateau afin d’observer les mammifères marins dans leur habitat naturel.

La face cachée de la lune, le témoignage de Jenny Reynaud, Marineland Antibes :

Bien entendu, avant de ne pas autoriser Mani à se joindre la sortie scolaire, sa maman lui a demandé s’il souhaitait y aller. Le petit garçon a fermement répondu « non ». Quant à la maîtresse, qui a certainement été désarçonnée par une telle justification, elle a répondu avec respect : « C’est votre choix, je le respecte« .

« Il y a deux mois nous avons fait un jeu. Nous avons écrit une liste de huit vœux que nous aimerions voir se réaliser dans notre vie et dans le monde. L’un des siens était que les dauphins puissent vivre en liberté, et non dans des parcs. À ce moment-là, la discussion n’avait pas du tout été orientée sur ce sujet. J’aime les dauphins mais c’est loin d’être un sujet central à la maison. »

Voilà une mère qui ose se dresser contre les sorties habituelles de écoles qui ne font que maintenir nos enfants dans une ignorance volontaire ! Nous devons rappeler tout de même que les animaux qui y vivent sont enfermés, souvent mal traités et donc clairement sur-exploités, leurs places est bien entendu dans leur milieu naturel. Si vous aussi vous êtes contre le fait que de tels endroits existent encore, vous pouvez déjà signer cette pétitioncontre la captivité des orques et des dauphins.

Attaque d’orque au Marineland d’Antibes( LA FACE NOIRE DU PARC) :

Ce sont tous les petits gestes additionnés qui font les grands changements du monde…

Des armes françaises utilisées au Yémen : une note secrète contredit la version du gouvernement

Espagne: Le gouvernement va taxer les banques pour financer les retraites