En Iran des portraits de Macron, Trump, Netanyahou et Merkel derrière une cible ont été brandis

La frappe américaine sur Bagdad, qui a tué le général iranien Soleimani, et Abou Mehdi al-Mouhandis, l’un des responsables de la lutte contre Daesh en Irak a mis le feu aux poudres dans le Moyen-Orient. Mise à jour automatique

Lors des funérailles de Qassem Soleimani du 5 janvier, des participants aux marches en l’honneur du général iranien tué à Bagdad par une frappe américaine, ont brandi des portraits de Benjamin Netanyahou, Emmanuel Macron, Angela Merkel et Donald Trump, le visage derrière une cible, comme on peut le voir sur une photographie de l’agence iranienne Isna diffusée sur Twitter par une journaliste indépendante.

Source : RT