Éric Caumes
in ,

Éric Caumes, infectiologue, pense qu’il faut « laisser les jeunes se contaminer entre eux »

Le professeur Eric Caumes, chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière, va à rebours de ses confrères. Dans un entretien accordé au  Parisien ce dimanche 2 août, il estime qu’« il faut laisser [les jeunes] se contaminer entre eux ». Une déclaration qu’il considère comme n’étant « pas politiquement correcte ».

L’infectiologue estime cependant que cela devrait se faire « à condition qu’ils ne voient pas leurs parents et grands parents ». D’après lui, il serait difficilement réaliste d’imposer le port du masque partout et « leur interdire de se rassembler, surtout en plein été ».

Cette mesure permettrait, selon Eric Caumes, de participer à l’immunité collective « et elle serait plus importante à la rentrée, dans les écoles et les universités ».

Mais tout en restant prudent, car il reconnaît que « les jeunes peuvent aussi avoir des formes graves » et puis aussi, parce qu’un tel comportement généralisé pourrait créer « un réservoir de contamination » et « on se retrouverait avec une épidémie ingérable ».

Une proposition qui a bien sûr fait polémique, d’autant que la thèse de l’immunité collective n’a pas encore été prouvée.