Explosion à Nashville: la police a “entendu un enregistrement” dans le camping-car prévenant qu’une bombe allait exploser


Un camping-car a explosé le matin de Noël dans le centre de Nashville, capitale de la musique country, un acte “délibéré” ayant causé des dégâts spectaculaires.

L’explosion a eu lieu à 06H30 (12H30 GMT) vendredi, provoquant d’importants dommages sur les façades des bâtiments environnants. Les vitres de nombreux appartements, commerces et bureaux ont été soufflées. De nombreux débris — verre, branches d’arbres, briques — jonchaient le sol, des conduites d’eau ont été percées et des véhicules garés ont été endommagés ou brûlé entièrement.

La déflagration, dans un quartier commerçant, a été ressentie à plusieurs kilomètres à la ronde. Au moins trois personnes ont été transportées à l’hôpital souffrant de blessures légères, selon les pompiers. “Nous pensons que c’était un acte délibéré”, a affirmé dans un premier commentaire le porte-parole de la police de Nashville, Don Aaron.

“Un enregistrement”

Le quartier a été bouclé par les forces de l’ordre. Le FBI et l’Agence fédérale spécialisée dans les armes et les explosifs ont pris les rênes de l’enquête. Et le président, Donald Trump, “a été mis au courant” de la situation, a indiqué la Maison Blanche. Une patrouille de police, qui avait été appelée peu avant 06H00 pour des coups de feu tirés, a remarqué le camping-car garé devant un bâtiment de la compagnie AT&T sur la 2e Avenue Nord.

Les agents ont “entendu un enregistrement” venant de l’intérieur du véhicule avertissant qu’une bombe allait exploser un quart d’heure plus tard, a expliqué en milieu de journée le chef de la police, John Drake. La police a alors fait du porte-à-porte et diffusé des messages par hauts-parleurs appelant les résidents des immeubles environnants à évacuer avant que le véhicule explose, a-t-il ajouté.

Mobile inconnu

Plusieurs équipes cynophiles ont inspecté la zone de la déflagration toute la matinée mais n’ont pas retrouvé d’autres charges, a précisé Don Aaron. Les pompiers ont également examiné les immeubles touchés pour une première estimation de l’étendue des dégâts et fait du porte-à-porte pour chercher d’éventuelles victimes.

Les enquêteurs n’ont fait aucune déclaration sur l’enquête en cours, mais lancé un appel public à témoins pour faire avancer les investigations. Le mobile de cet acte est pour l’instant inconnu. “Le véhicule a explosé devant le bâtiment d’AT&T, nous ne savons pas si c’était une coïncidence ou si c’était délibéré”, a indiqué le porte-parole de la police.

Source


Covid-19 : un premier cas confirmé en France du variant apparu au Royaume-Uni

Une « grave réaction allergique » au vaccin Moderna signalée pour la première fois aux États-Unis