Le gouvernement brésilien s’est adressé vendredi 16 avril aux femmes du pays pour leur demander de reporter, «si possible», leur grossesse. Le Brésil occupe la deuxième place dans le monde, après les États-Unis, pour le nombre de morts du coronavirus, les statistiques Covid-19 nationales restant très alarmantes.

Le secrétaire du ministère brésilien de la Santé, Raphael Parente, lors d’une conférence de presse, a demandé aux femmes de remettre à plus tard leur décision de tomber enceinte, annonce faite sur fond d’aggravation de la pandémie dans le pays face au variant amazonien du coronavirus, dit P1.

«Il serait bon, si possible, de reporter la grossesse un peu, jusqu’à un meilleur moment, où vous pourriez vivre votre grossesse calmement», a déclaré M.Parente.

Le responsable du ministère brésilien de la Santé a rappelé que les femmes enceintes couraient un risque important de développer des formes graves du Covid-19.

L’officiel brésilien a comparé la situation actuelle avec l’épidémie du virus Zika, quand en 2016 le Brésil a enregistré son plus bas taux de natalité en 21 ans.

Source