Selon une étude publiée par les autorités sanitaires américaines mardi 24 août, les vaccins à ARN développés Pfizer-BioNTech et Moderna seraient moins efficaces que prévu face au variant Delta. Leur efficacité passe ainsi de 91 % à 66 %.

Ces données proviennent d’une étude menée sur des milliers d’employés de centres de soins et d’hôpitaux dans six États, afin d’examiner les performances des vaccins en conditions réelles.

Les participants sont testés chaque semaine pour détecter à la fois les infections symptomatiques mais aussi asymptomatiques. La quasi totalité du personnel de santé vacciné a reçu les sérums de Pfizer ou de Moderna.

Le variant Delta n’est pas la seule cause de la baisse d’efficacité

L’étude ne considère pas le variant Delta comme seule cause de cette baisse d’efficacité. «Bien que ces données intermédiaires suggèrent une réduction modérée dans l’efficacité des vaccins contre le Covid-19 pour prévenir l’infection, le fait que la réduction des infections reste de deux tiers souligne l’importance et le bénéfice continus de la vaccination», précisent les auteurs de l’étude.

Corinne Le Goff, directrice commerciale des laboratoires Moderna, avait nuancé les chiffres en avançant que l’efficacité du vaccin ne tomberait qu’à «76% pour Moderna et 54% pour Pfizer.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici