Facebook supprime des publicités « haineuses » de la campagne de Trump qui utilisaient un symbole nazi


 Après avoir refusé de supprimer des publications controversées de Donald Trump pendant des années, Facebook a retiré, hier, des publicités jugées « haineuses » du président américain.

L’annonce, déclinée en plusieurs versions, attaquait « les dangereuses hordes d’extrême gauche » et comportait un triangle rouge inversé, un symbole utilisé par les nazis pour identifier les opposants politiques communistes dans les camps de concentration.

« Nous avons retiré ces publications car elles violaient notre charte contre la haine organisée », a expliqué un porte-parole de Facebook à plusieurs médias américains. « Nous n’autorisons pas les symboles qui représentent des organisations haineuses ou des idéologies haïssables à moins que ce soit pour les condamner », a rappelé Nathaniel Gleicher, le directeur des règlements sur la cybersécurité chez Facebook, interrogé lors d’une audience au Congrès américain jeudi sur l’article du Washington Post.

 


Le statue du Maréchal Gallieni taguée et recouverte d’un drap noir

L’Australie s’affirme victime d’une cyberattaque massive probablement exécutée depuis un État étranger