Société

Facebook teste une nouvelle fonctionnalité qui demande si un contact devient un «extrémiste»

Aux Etats-Unis, Facebook propose désormais aux utilisateurs une fenêtre leur demandant s’ils craignent qu’un de leurs contacts soit en voie de devenir extrémiste, et sont notifiés quand ils ont été exposés à du «contenu extrémiste nocif».

«Craignez-vous que quelqu’un que vous connaissez soit en train de devenir un extrémiste ?», c’est le nouveau message que Facebook propose désormais à certains utilisateurs aux Etats-Unis. D’autres se voient notifiés qu’ils ont peut-être été «exposés» à du «contenu extrémiste nocif». Les deux notifications incluant des liens pour «obtenir de l’aide». «D’autres personnes dans votre situation ont reçu un soutien confidentiel», assure Facebook.

Les groupes violents essaient de manipuler votre colère et votre déception

Ces nouvelles fonctionnalités font partie d’un test que le réseau social est en train de mettre place et qui découle d’une initiative visant à lutter contre l’extrémisme violent, a expliqué à CNN Andy Stone, un porte-parole de Facebook. Les captures d’écran de ces messages ont fait le tour des réseaux sociaux le 1er juillet.

«Ce test fait partie de notre travail plus large visant à évaluer les moyens de fournir des ressources et des soutiens aux personnes sur Facebook qui peuvent s’être engagées ou avoir été exposées à du contenu extrémiste, ou qui peuvent connaître quelqu’un qui est à risque», a assuré le porte-parole.

«Nous travaillons en partenariat avec des ONG et des experts universitaires dans cet espace et espérons avoir plus à partager à l’avenir», a-t-il ajouté.

Source

commentaire