« Ferme-la, Véran » : la maire d’Aix-en-Provence en colère après le renforcement des mesures contre le coronavirus

Elle était remontée comme une pendule, ce soir, Maryse Joissains, lorsque sont tombées les annonces gouvernementales. « Une catastrophe, je saute sur place, je suis dans une colère monstre », lâchait le maire d’Aix-en-Provence, pour qui ces mesures sont complètement disproportionnées.

« Nous avons 5 malades en réanimation, et 10 personnes hospitalisées dans toute la ville » argumente-t-elle.

Le maire pointe du doigt le gouvernement : « Je n’ai jamais vu ça ! Ça va trop loin ! Leur rôle est de protéger, de prévenir, voire de sanctionner, mais pas d’instaurer un climat anxiogène comme cela ! Les gens ne vont plus vouloir mettre leurs enfants à l’école, les commerçants vont faire faillite ! Il faut calmer les gens, ils font tout le contraire… Là, on dérape, moi je dis : ferme-la, Véran ! La haute administration est en train de devenir folle« .

Maryse Joissains le dit sans ambage : « Je considère que le gouvernement est directement responsable de la grave crise économique qui s’annonce. Je n’ai pas envie qu’on ruine ma ville, mes commerçants« .

La Provence

[VIDEO] « Un malade sur trois admis en réa a moins de 65 ans »: Olivier Véran répond à Nicolas Bedos

Un professeur juge le décolleté d’une collégienne de «vulgaire» et « trop voyant » : le coup de gueule de son père