François Asselineau : « Macron n’obéit pas au peuple français ! Il est l’employé d’une oligarchie ! »

Invité ce 15 septembre 2022 sur Ligne Droite par la journaliste par Clémence Houdiakova. François Asselineau, président et fondateur de l’Union populaire républicaine, dénonce le revirement de Macron sur la réforme des retraites et craint un probable 49.3.

Pourquoi cette réforme des retraites ?

Pas pour des raisons de déficit financier

Les fonds pour les retraites ont été excédentaires de 900 millions d’euros en 2021 et seront excédentaires de 3,2 milliards d’euro en 2022. Même si 2023 était déficitaire, les fonds de réserve des retraites mis de côté par les différents régimes de retraite garantiraient les paiements, puisqu’ils s’élèvent à 172 milliards d’euros. Après avoir dépensé 600 milliards d’euros avec le confinement (le fameux « quoi qu’il en coûte), le président ne va pas chipoter pour quelques petits milliards. Des économies sont possibles en coupant dans les milliards envoyés à l’Ukraine.

Pas pour des raisons de solidarité

Emmanuel Macron a lui-même convenu qu’il était absurde de reculer l’âge de départ à la retraite puisque, à partir de 60 ans, il est quasiment impossible de trouver un emploi.

BlackRock a décidé de la réforme des retraites

C’est BlackRock qui, ouvertement, définit les grandes orientations des politiques européennes. Ce sont ces GOPE qui veulent la privatisation des retraites. Emmanuel Macron ne défend pas l’intérêt national. Coûte que coûte, c’est-à-dire avec le 49.3, il renverra l’ascenseur à son employeur qui l’a fait élire, BlackRock (qui gère 6 000 milliards d’actifs). En passant du système de répartition au système par capitalisation, d’un organisme étatique au privé, l’argent des futurs retraités sera transféré dans la poche de BlackRock. La réforme se fera par tranches, de façon à faire accepter l’inacceptable progressivement. C’est le B. A.-BA de la manipulation des masses (voir notre article).

François Asselineau déplore que les Français s’en prennent au chiffon rouge qu’est Macron. Le responsable est à Bruxelles, et c’est BlackRock.

Le Média en 4-4-2.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus grand hedge fund au monde prédit une chute de 20 % des actions

« Ce bat*** » Antoine Daniel ne « regrette pas » ses insultes envers Emmanuel Macron