in

Grève de la police ? Castaner les rassure : ils ne seront pas touchés par la réforme !

Alors que les députés de la majorité et le gouvernement ne cessent de mettre en avant le principe d’équité et d’universalité de leur réforme des retraites, où tout le monde serait dorénavant logé à la même enseigne via la fin des régimes spéciaux, il est une profession qui garderait ses avantages : les policiers ! Christophe Castaner a tenu à les rassurer en personne, via un passage chez Jean-Jacques Bourdin et une lettre envoyée hier, veille d’une journée de tension liée aux grèves massives attendues.

À la veille d’une journée de mobilisation d’ampleur, Christophe Castaner a écrit aux syndicats de policiers pour leur assurer du maintien des “spécificités” de leur régime de retraite. « Des spécificités seront conservées pour les fonctionnaires qui exercent des missions régaliennes de sécurité et d’ordre public » précise-t-il ainsi. Les promesses faites sont fortes. « Les droits à un départ anticipé resteront ouverts comme aujourd’hui […] ces garanties seront inscrites dans le futur projet de loi portant création du système universel » ajoute-t-il également.

L’universalité et l’équité, mais pas pour tout le monde…

La réforme voulue par le gouvernement repose sur trois piliers : la mise en place d’un régime universel, équitable et par point.

Alors que le premier ministre et les différents ministres en charge martèlent ces principes, il est révélateur de constater que les premiers exemptés sont ceux-là mêmes qui garantissent la protection des gouvernants en pleine crise sociale. Ceux-là mêmes qui assureront l’ordre aujourd’hui et demain, notamment auprès d’une population parisienne excédée par une quasi-absence de transport en commun. Le principe d’universalité vient donc de voler en éclat, les forces de l’ordre seront la première exception.

Qu’en est-il du principe d’équité ? En réalité, le gouvernement joue sur les mots. Le caractère équitable du régime n’est pas visé, c’est le caractère égalitaire qui est recherché. Si imparfaits ou (trop) avantageux soient-ils, les régimes spéciaux permettent aux concernés de partir plus tôt, et/ou de cotiser à de meilleurs taux. Ces régimes spéciaux sont pensés à la base pour tenir compte de la pénibilité et rééquilibrer les inégalités entre les métiers. Or si tous les Français cotisent demain aux mêmes taux et pour le même âge de départ à la retraite, le système devient égalitaire certes, mais ne tient plus compte de la pénibilité et perd son côté équitable.

Source : lemediapourtous

Comments

0 comments

La députée LREM Laetitia Avia « Apportez-moi une violence constatée et je serais la première à la condamner »

Paris: Des reporters arrêtés par des policiers sans identification (pourtant obligatoire)