Guerre en Ukraine : le chef de l’OTAN proposé pour le Nobel de la paix

Le député norvégien Christian Tybring-Gjedde a annoncé vendredi 6 janvier avoir proposé la candidature du chef de l’Otan, Jens Stoltenberg, pour le prix Nobel de la paix 2023. Le député a soumis la candidature de son compatriote « pour son travail exemplaire en tant que secrétaire général de l’Otan dans une période difficile pour l’alliance ».

Un député norvégien a annoncé vendredi 6 janvier avoir proposé la candidature du chef de l’Otan, son compatriote Jens Stoltenberg, pour le prix Nobel de la paix 2023, faisant valoir son rôle face à la Russie dans la guerre en Ukraine.

« Stoltenberg mérite le prix pour son travail exemplaire en tant que secrétaire général de l’Otan dans une période difficile pour l’alliance : l’offensive brutale et non provoquée contre un pays voisin pacifique », a écrit sur sa page Facebook Christian Tybring-Gjedde, représentant de la droite populiste anti-immigration au Parlement.

Attribué en octobre

L’an dernier, Christian Tybring-Gjedde avait proposé la candidature du président ukrainien Volodymyr Zelensky. C’est finalement le militant bélarusse emprisonné Ales Bialiatski – dont le procès vient de s’ouvrir à Minsk -, l’ONG russe Memorial – dont la justice russe a ordonné la dissolution – et le Centre ukrainien pour les libertés civiles qui l’avaient emporté avec la guerre en toile de fond.

En 2021, Christian Tybring-Gjedde avait aussi avancé la candidature du président américain Donald Trump pour le Nobel.

Lire l’intégralité de l’article sur ouest-france.fr