« Il faut généraliser la troisième dose à tout le monde », plaide l’infectiologue Karine Lacombe

Karine Lacombe, infectiologue et épidémiologiste, se prononce en faveur d’une extension de la troisième dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 à l’ensemble de la population. « On est nombreux à attendre l’extension de la troisième dose au-delà des catégories à risque », a affirmé sur France Inter la cheffe de service des maladies infectieuses de l’Hôpital Saint-Antoine (AP-HP).

« Ce qui serait important, c’est d’avoir un geste fort envers la troisième dose », plaide l’infectiologue, qui rappelle que pour « les soignants, quel que soit leur âge, la troisième dose est indiquée. Les soignants ont été les tous premiers à être vaccinés dès janvier et beaucoup d’entre eux ont vu leur taux d’anticorps – alors qu’ils n’ont pas de facteur de risque particulier – baisser énormément avant cette troisième dose au bout de six mois ». Pour Karine Lacombe, « il faut généraliser cette troisième dose à tout le monde ».

Leave a Reply
  1. Il nous prenne vraiment pour des cons…!
    Et bien sûr je reste poli, il pense pas à nous mais a leur porte monnaie.
    Et dire qu’il y a des imbéciles qui iron vote pour eux.

  2. Karine Lacombe, infectiologue et épidémiologiste de votre état, Dieu a mis un contrat sur votre tête. Le jour du jugement dernier toutes vos victimes seront témoins et aucun de vos démons ne seront présents pour vous défendre. Vous le savez et vous persistez. Personnellement , je prie pour vous tant qu’il est encore temps, mais votre âme est déjà noir: Vade Retro Satana.

  3. Karine Lacombe, infectiologue et épidémiologiste de votre état, Dieu a mis un contrat sur votre tête. Le jour du jugement dernier toutes vos victimes seront témoins et aucun de vos démons ne seront présents pour vous défendre. Vous le savez et vous persistez. Personnellement , je prie pour vous tant qu’il est encore temps, mais votre âme est déjà noir: Vade Retro Satana.

  4. Ça serai bien qu’elle se pose la question de savoir pourquoi le taux d’anticorps diminue a prés les deux doses des piquouses ARN-M, se poser la question, c’est déjà répondre a cette question.

  5. Elle va bientôt devenir milliardaire avec sa pub pour ces produits que vont se faire injecter ceux qui sont « nombreux à attendre l’extension de la troisième dose au-delà des catégories à risque ». Une dose tous les 6 mois, même avec quelques centimes de commission par dose, c’est la fortune rapide assurée pour les agents publicitaires des labos. En espérant que ce n’est qu’une affaire de fric !

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le vaccin Moderna désormais déconseillé pour les moins de 30 ans par la Haute Autorité de santé

Ce lapsus de Gilles Bouleau sur le « port du voile » n’est pas passé inaperçu